Sur la toile

  
Partager "Reseaux sociaux" sur facebookPartager "Reseaux sociaux" sur twitterLien permanent

Médiathèque Saint-Yves

Saint-Brieuc

Lundi : 13h30-17h30
Mardi : 10h-12h30
13h30-16h30
Mercredi : 13h30-17h30
Jeudi : 10h-12h30
13h30-17h30
Vendredi : 13h30-17h30
samedi : 10h-12h

81 rue Mathurin Méheut
22000 Saint-Brieuc

02 96 68 13 64

Calendrier
« décembre 2019 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Prochains évènements

 

Conférence de Pierre-Yves Le Priol

"La foi de mes pères. Ce qu'il restera de la chrétienté bretonne"

Jeudi 14 mars 2019, Pierre-Yves Le Priol, journaliste et ancien secrétaire de la rédaction du quotidien La Croix, est venu à la médiathèque Saint Yves nous présenter son ouvrage "La foi de mes pères. Ce qu'il restera de la chrétienté bretonne".

 

 


 

Dans ce livre publié aux éditions Salvator, Pierre-Yves Le Priol nous livre une interrogation sur l'avenir de la foi chrétienne et de l'Eglise catholique à travers cette enquête au cœur de la Bretagne. Pierre-Yves Le Priol a pris son bâton de pèlerin pour arpenter les lieux emblématiques de ce « bastion de la chrétienté » que fut la Bretagne jusqu’au début des années 60.

Livre disponible à la médiathèque

Partager "Retour sur la conférence de Le Priol" sur facebookPartager "Retour sur la conférence de Le Priol" sur twitterLien permanent

 

 

Rencontre avec Pierre Tanguy

Vendredi 8 mars 2019, dans le cadre du Printemps des Poètes, la médiathèque Saint Yves a accueilli le poète breton Pierre Tanguy. Ancien journaliste à Ouest-France, il nous a livré son sentiment sur l’avenir de la poésie. Peut-on croire encore en la poésie ? Que peut la poésie aujourd’hui ? Que veut dire être poète et de quelle poésie parle-t-on ? Auteur lui-même d’une vingtaine de recueils, il a évoqué son itinéraire en poésie et a lu des extraits de ses livres.

Partager "Retour sur la conférenre de Pierre Tanguy" sur facebookPartager "Retour sur la conférenre de Pierre Tanguy" sur twitterLien permanent

 

 

Conférence de Pascal Aumasson, historien d'art

Les Seiz Breur : une fraternité d’artistes et d’artisans (1923-1947)

Nouveaux regards

Vendredi 8 février 2019, Pascal Aumasson, historien d’art et auteur de l’ouvrage « Seiz Breur. Pour un art moderne en Bretagne », était l’invité de la médiathèque Saint-Yves afin de parler du mouvement des Seiz Breur, « une fraternité d’artistes et d’artisans ». Découvrez ou redécouvrez sa conférence.


Pascal Aumasson, historien d'art, a mené une carrière de conservateur dans plusieurs institutions : Musée d'Art et d'Histoire de Saint-Brieuc, Champs libres/Musée de Bretagne à Rennes, Port-Musée à Douarnenez, Musée des Beaux-Arts de Brest. Il a écrit ou contribué à de nombreux ouvrages sur l'art et le patrimoine parmi lesquels : Ar Seiz Breur 1923-1947 : la création bretonne entre tradistion et modernité, éditions Terre de Brume, 2000 et  Seiz Breur pour un art moderne en Bretagne 1923-1947.(Ouvrages disponibles à la médiathèque)

Partager "Conférence de Pascal Aumasson" sur facebookPartager "Conférence de Pascal Aumasson" sur twitterLien permanent

 

Conférence de Jean-Yves Coulon, historien-chercheur

Victimes religieuses de la Grande Guerre

Vendredi 23 novembre 2018, l'historien chercheur, Jean-Yves Coulon a donné une conférence sur les victimes religieuses de la Grande Guerre (prêtres, séminaristes, religieux et religieuses). Cette conférence est le fruit d'un énorme travail de recensement de 900 victimes religieuses du conflit originaires des 5 diocèses de la Bretagne (Nantes compris).

 

Ce travail de recensement est consultable en ligne sur

http://bretagne1418.catholique.fr

 

 
Partager "Conférence de Jean-Yves Coulon" sur facebookPartager "Conférence de Jean-Yves Coulon" sur twitterLien permanent

 

 

          Conférence de Brunor

Le vendredi 21 septembre 2018, l’illustrateur et scénariste de BD, Brunor (de son vrai nom Bruno Rabourdin) a donné une conférence à la Maison Saint-Yves. Après avoir illustré différentes BD, en particulier sur Saint Vincent, Paul ou encore Daniel Brottier, Brunor s'est lancé depuis une dizaine d’années dans une série d’enquêtes intitulé « Les indices pensables » dont le dernier tome « Les faussaires du Logos » vient d'être publié. Dans cette série, il propose des enquêtes qui confrontent à la fois la philosophie, la théologie et les sciences et nous donnent des indices qui permettent, de savoir ce qui est vérifiable ou non, de savoir ce qui "tient la route". Ce sont des bandes dessinées très didactiques pour des adolescents mais aussi pour des adultes.

 

Extraits de la conférence

« Cela fait une dizaine d’années que je publie une série d’enquêtes qui confronte la philosophie, la théologie et les sciences. Il s’agit de savoir ce qui est vérifiable ou non, ce qui tient la route.

« Qui dit indice… dit enquête ! On se rend bien compte de la nuance qui existe entre les preuves et les indices. Les indices respectent la liberté des lecteurs et sollicitent leur intelligence. L’indice n’oblige pas contrairement à la preuve. Sur l’existence de Dieu, nous n’avons pas de preuve mais une quantité d’indices le plus souvent méconnus, voire inconnus.

« Souvent, la société nous questionne, nous les chrétiens. Un jour, j’ai entendu une dame dire : « J’ai envie de croire mais je n’y arrive pas… Il y a trop de choses que je ne comprends pas, trop de trucs compliqués. » J’ai répondu à cette dame en faisant des BD, je n’ai rien inventé mais la collection des Indices Pensables est une manière de l’aider à se mettre en route.

« Pourquoi être chrétien plutôt qu’autre chose ? Pourquoi ne pas choisir agnosticisme qui est très reposant ? J’ai essayé de faire une enquête honnête à travers des indices qui sont le pain d’une réflexion. Dans l’instant que les indices sont vérifiables, ils en deviennent alors communicables !

« Les aztèques ont fait des offrandes au soleil pour que celui-ci se lève le lendemain. C’est une fausse croyance mais tant que nous ne pouvions pas vérifier que les offrandes étaient liées au lever du soleil, il était difficile de choisir ! Ainsi, la théorie de l’évolution et quelle forme avait la Terre n’ont longtemps pas eu de réponse. Aujourd’hui, c’est le cas, par exemple, d’une existence – ou non – d’une vie après la mort.

« Il y a des informatiques qui sont irréversibles. Notre soleil a eu un début et aura une fin. Cela n’annonce pas pour autant la fin de l’univers ! Les indices nous permettent d’avancer. Toutes les représentations du monde sont à confronter avec les réalités du monde… et là qu’est le début de l’enquête !

« Aucune science ne permet de dire que Dieu n’existe pas. Cette énigme reste dans le débat philosophique.  La question de l’existence de Dieu n’est pas de la compétence de la science. »

 

Partager "Retour sur la conférence de Brunor " sur facebookPartager "Retour sur la conférence de Brunor " sur twitterLien permanent